Esna

Esna est une ville égyptienne située sur la rive ouest du Nil, à une distance de 55 km au sud de Louxor  formant partie du gouvernorat de Qena. Par contre, depuis le 9 décembre 2009, Esna s’est vu transféré au gouvernorat de Louxor. On connait Esna aussi sous son nom grec Latopolis, nommée ainsi en l'honneur de la courbe du Nil appelée Lates niloticus. Il s’agit de la plus grande des deux cinquante courbes que formes du Nil. Un lieu sacré, le Lates niloticus a été enterré dans un cimetière situé sur la moitié ouest de la ville. Les divinités tutélaires de Latopolis semblent avoir été les Traid-Neith et Khnoum ainsi que Hak. Le temple d'Esna est consacré à cette triade et est bien connue pour la beauté de son site ainsi que la magnificence de son architecture. On l’appelle maintenant de temple de Khnoum.

Ce magnifique temple égyptien a été construit à l'aide de grès rouge et de son portefeuille se compose de six rangées de quatre colonnes chacune, ensemble avec les capitales feuille de lotus qui varient selon différents les uns des autres. Un autre temple de la période similaire a été découvert à Kom Mer, à environ douze kilomètres au sud, mais ne peut pas être exhumé, car un village moderne est construit sur elle. Il y avait un petit temple dédié à la triade de Latopolis, près de deux kilomètres et demi au nord de Esna, dans un village désormais appelé el-Dayer. Ici aussi, vous trouverez un petit zodiac de l'âge de Ptolémée III. Ce dernier bâtiment a été détruit au XIXe siècle sous sa forme actuelle dans le passage d'un nouveau canal. Le temple d'Esna a été effacée de la terre ainsi que des ordures qui a rempli sa zone le temps Denon visité. pour être plus précis, il servait d'entrepôt de coton au milieu du XIXe siècle. Si l'on exclut le montant d'une porte d'entrée qui est maintenant transformé en seuil de la porte du règne de Thoutmosis II, alors le reste de Latopolis appartiennent à des époques romaines ou ptolémaïque. Ptolémée III Evergète, a été le restaurateur de temples multiples en Haute-Egypte a été un bienfaiteur pour Latopilis et il est représenté sur les murs de son temple suivi d'un lion apprivoisé et dans la loi de l'étourdissement par les chefs de ses ennemis. Vous y trouverez également le nom de «Ptolémée V Epiphane" inscrit sur une porte. Il est vrai que l'ampleur des ruines est assez impressionnant, mais leurs hiéroglyphes ainsi que des sculptures témoignent de la détérioration de l'art égyptien. Le pronaos qui existe à lui seul d'une manière similaire aux styles que celui d'Edfou ou Appollonopolis. Il a été lancé au plus tôt le règne de Claude et complété dans celui de Vespasien, dont les titres et noms sont inscrits sur l'inscription dédicatoire à l'entrée. Au-dessus du plafond du pronaos est supérieur, le Latopolian Zodiac. Geta est le dernier souverain qui peut être lu dans les hiéroglyphes, bien que partiellement effacé par son frère assassiné et Carcalla.

Agence de voyage spécialisée dans l'Égypte

Esna, ville près de Louxor

Le leader mondial pour l’Égypte